guillemette-loyez-ecrire
Ecriture,  Projets

Un rêve de petite fille

Je me baladais dans les Monts du Lyonnais.
Une balade avec mon amie Sophie.
Sophie, ce sont mes 1ères années à Lyon, les années 2000.
Quand on s’appelle, jamais moins d’une heure.
Quand on se voit, un rituel. D’abord prendre un café, puis déjeuner et enfin se balader. Et tout ça en parlant. C’est immuable. Et il fait toujours beau quand on se voit.

Et toujours, nous nous découvrons, nous osons tous les chemins. Ce jour-là, la seule chose dont je me souvienne, c’est cette question :

« mais ton rêve de petite fille, c’était quoi… ? »

… immense silence… immensité du chemin…

Il m’aura fallu presque deux ans pour répondre à cette question, enfin quoi… c’était quoi ton rêve de petite fille, bordel ?!
J’ai été incapable de me souvenir quel était ce rêve.

Jusqu’où jour où je suis retournée me balader dans les Monts du Lyonnais avec mon amie Sophie.
Le jour d’après le confinement.
Celui où j’ai réalisé ce à quoi la petite fille que j’étais aspirait.


Etre dehors. Lire. Ecrire.

Elle est simple la réponse. Et pourtant, que de détours.
Maintenant la petite fille se souvient, et elle a rejoint l’adulte prête à en être de cette aventure.
Son rêve de petite fille ce n’est ni d’être sportive de haut niveau (j’ai quand même failli faire un sport étude natation) ni chef en cuisine (j’ai décliné une inscription réussie en école hôtelière à Paris) ni prof ni instit (j’ai râté un DEUG de Lettres Modernes et démissionné au bout d’un mois de Licence Sciences de l’Education).

guillemette-loyez-philippe-bertrand
Réaliser un rêve : rencontrer « mon » chroniqueur préféré, Philippe Bertrand et être interviewée pour une conférence sur l’installation des urbains en milieu rural. – Salon des entrepreneurs Lyon 2018 –

Elle sera chroniqueuse. Elle racontera les vies de celles qu’elle rencontre, elle aime les histoires, elle rêve de toutes ces vies et ces pays à parcourir. Elle les racontera pour celles qui n’osent les dire, elle sera leur voix. Comme celle que Philippe Bertrand a été pour elle durant toutes ces années avec ses Carnets de campagne.
Son rêve de petite fille, journaliste.

Cette histoire, j’ai voulu la raconter pour vous dire de ne jamais baisser les bras. On finit toujours par comprendre, par trouver. Patience et lâcher prise, la vie a tant à nous enseigner. Croyance aussi.

Je sais que le plus facile est derrière. Maintenant qu’il y a eu le rêve, j’ai envie que ma réalité y ressemble à ce rêve.

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *